Réfléchissez et devenez riche de Napoleon Hill : l’action (3/3)

Et nous voilà arrivés au troisième article dédié au livre « Réfléchissez et devenez riche », de Napoleon Hill.

Les deux vidéos précédentes vous ont fait découvrir :

 

 

Regardez l’animation :

 

Dans cette vidéo, nous allons nous focaliser sur comment passer à l’action, comment nous assurer que le plan détaillé que nous avons imaginé soit une réussite.

 

Commençons par le type d’activité qui nous permettra d’atteindre la richesse. D’après Napoleon Hill, l’activité la plus indiquées pour démarrer son chemin vers la richesse est la proposition de services à la personne.

Il s’agit d’une activité qui ne nécessite pas de gros investissements et est donc adaptée à ceux qui n’ont pas de capital de départ. Elle peut s’accorder parfaitement à vos connaissances, vos compétences et vos intérêts.

 

La formule du succès

Pour avoir du succès dans ce type d’activité, Napoleon Hill propose une formule qui est encore d’actualité, même un siècle après la publication du livre.

Il s’agit de la formule Qualité/Quantité/Esprit :

  • la Qualité : l’attention doit être portée à rendre un service d’excellence à tout instant, chaque petit détail doit être minutieusement soigné
  • la Quantité : il faut acquérir l’habitude de donner à chaque transaction le maximum dont on est capable, et viser à améliorer et développer ses capacité à travers la pratique et l’expérience
  • l’Esprit : l’activité doit être réalisée cultivant des relations constructives et harmonieuses avec tous les parties prenantes (les clients, les fournisseurs, les partenaires…)

 

Le livre « Réfléchissez et devenez riche » a été écrit quelques années après le crash de 1929, quand les Etats Unis étaient en pleine dépression. Avec les graves difficultés, la crise avait aussi porté un grand besoin de changement et, avec lui, des nouvelles opportunités à saisir.

Nous nous retrouvons aujourd’hui dans une situation similaire : les difficultés économiques se retrouvent à l’échelle planétaire ; les révolutions technologiques auxquelles nous assistons chaque jour constituent à la fois des défis et des opportunités.

A titre d’exemple, il suffit de penser aux nouveaux géants de l’ère digitale, comme Google, Facebook, Amazon. Quelques années seulement après leur naissance, elles font partie des entreprises les plus riches au monde.

A chacun de nous d’utiliser notre imagination et notre créativité pour identifier les bonnes opportunités, et définir le plan d’action pour les saisir.

 

La réaction à l’échec

Toute personne qui choisit ce chemin doit raisonnablement s’attendre à que son plan ne fonctionne pas du premier coup.

Quand cela arrive, il est important de se rappeler qu’une défaite temporaire n’est pas égale à un échec définitif. Il n’y a rien de grave ni d’exceptionnel dans une défaite, ce serait plutôt étrange l’inverse, que l’on réussisse à la première tentative.

Les difficultés ou les défaites temporaires signifient uniquement que quelque aspect de notre plan n’est pas solide et doit être revu. Il faut donc accepter que notre plan évolue avec notre expérience, qu’il faut apprendre à identifier les bons éléments à garder, et les aspects qui doivent améliorer.

Il faut même être prêt à abandonner un plan qui ne fonctionne pas pour en adopter un nouveau, le tester, et éventuellement répéter l’opération tant que l’on ne trouve pas un plan qui porte ses fruits.

 

Dans la culture française, l’échec est vécu de manière très négative, comme quelque chose de définitif et pérenne, et qu’il faut donc éviter à tout prix. Cela bloque beaucoup de gens qui vivent l’échec de manière trop personnelle. Ils finissent par préférer l’inaction à la prise de risque intrinsèque à tout projet.

En réalité, l’échec n’a rien à voir avec nos capacités. Il est juste la preuve que quelque chose dans notre plan ne fonctionne pas, et qu’il faut la changer.

 

La recette à la procrastination

Dans sa recherche durée plusieurs décennies, Napoleon Hill a trouvé que une des raisons principales qui empêchent aux individus d’atteindre la richesse est la procrastination.

Procastiner indique l’habitude à toujours remettre à plus tard les actions prévues dans son plan, qui sont nécessaires pour atteindre ses objectifs ; un procastinateur préfère l’inaction dans l’immédiat.

Elle peut avoir plusieurs causes : des objectifs peu clairs ou mal définis, un désir trop faible, la peur de l’échec, la peur du succès, une mauvaise gestion des priorités, etcetera…

 

Peu importe la cause du problème, Napoleon Hill indique toujours la même solution : la capacité à décider !

Les personnes qui réussissent financièrement ont l’habitude de prendre une décision rapidement, et de la changer lentement. Les personnes qui savent décider avec détermination, et qui savent ce qu’elles veulent, arrivent très souvent à l’obtenir.

 

La clé de la réussite : la persévérance

Mais s’il y a une caractéristique qui sépare ceux qui réussissent de la grande majorité qui échoue, celle-là est la persévérance. La plupart des gens est prêt à abandonner leurs rêves et leurs décisions aux premières difficultés rencontrées, et à tout laisser tomber.

Peu de monde a la force de persévérer jusqu’à concrétiser leurs objectifs, malgré l’opposition rencontrée.

 

Si vous ne faites pas partie de ces 2%, vous pouvez avoir des objectifs clairs, et même un plan détaillé pour les atteindre, savoir ce que vous avez à faire, et malgré cela continuer votre routine quotidienne en les ignorant.

 

La persévérance est un état d’esprit et, en tant que tel peut être cultivée.

Les ingrédients de base sont les suivants

  1. des objectifs définis: connaître précisément ce que l’on veut atteindre est le 1er pas, et probablement le plus important pour développer la persévérance
  2. le désir : il est relativement simple de persévérer lorsque l’on poursuit l’objet d’un désir intense
  3. la confiance en soi : être convaincu de sa capacité à mener à bien son plan encourage à le suivre jusqu’à son terme
  4. un plan bien défini : la résolution à persévérer bénéficie d’une bonne organisation de son plan et ses actions
  5. la connaissance : contrairement à des suppositions, utiliser son expérience ou son observation pour évaluer la pertinence de son plan encourage la persévérance
  6. la coopération : instaurer un climat d’écoute, d’empathie et de coopération avec les autres favorise le développement de la persévérance
  7. la concentration : savoir concentrer ses pensées à la création du plan optimal pour l’atteinte de ses objectifs amène à la persévérance
  8. l’habitude : la persévérance est le résultat direct des habitudes. Apprendre à persévérer dans des petits gestes permet d’alimenter nos habitudes à le faire sur des actions plus exigeantes

 

Son groupe Master Mind

Pour finir, Napoleon Hill insiste sur l’importance de s’entourer des bonnes personnes afin de concrétiser son plan. Il faut constituer ce qu’il appelle son « Groupe Master Mind ».

En effet, personne ne possède en soi-même toute l’expérience, l’éducation, l’habilité et la connaissance nécessaires pour accumuler une grande richesse.

Pour y arriver, il est indispensable de s’allier avec d’autres, de créer une équipe qui réunie contient le savoir faire et les capacités nécessaires à la réalisation de son plan.

 

Nous arrivons à la fin de la troisième et dernière article dédiée au livre « Réfléchissez et devenez riche ».

Avec tous ces conseils, vous avez ce qu’il faut pour définir vos objectifs financiers, imaginer le plan pour les atteindre e, en suivant les indications de Napoleon Hill, développer la psychologie et les habitudes favorables à l’atteinte de vos objectifs.

 

Si vous souhaitez télécharger gratuitement ce livre,

vous pouvez le faire via le lien que vous trouvez dans la description en bas de la vidéo.

 

Quelle sera votre première action pour démarrer la construction de votre richesse ?

Partagez-la dans les commentaires ci-dessous !

 

Vous pouvez télécharger gratuitement le bouquin en remplissant le formulaire ci-dessous :

 

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes