L’attitude pour réussir : Rendez-vous au sommet de Zig Ziglar

Est-ce que vous voulez gagner plus d’argent, vous amuser plus, mieux profiter de la vie, être moins fatigué et plus efficace, être en meilleure santé et améliorer vos relations familiales ?

Avec la bonne attitude mentale, toutes ces choses non seulement sont possibles, elles sont même probables.

 

Regardez l’animation :

 

L’attitude représente la quatrième marche vers le succès, d’après le livre « Rendez-vous au Sommet » de Zig Ziglar.

Si vous avez déjà suivi les vidéos précédentes dédiées à ce livre, vous savez déjà que atteindre le succès correspond à monter un escalier avec six marches, à franchir l’une après l’autres dans le bon ordre.

En commençant par une image de soi positive, ensuite des relations constructives avec les autres, avoir des objectifs clairs et bien définis, développer la bonne attitude, et pour terminer le travail et le désir.

 

Si vous avez déjà bien travaillé sur les 3 marches précédentes, c’est le moment de s’attaquer à la quatrième : son attitude.

Cette marche est tellement importante, que l’auteur lui dédie une très grande partie de son livre.

 

L’importance de l’attitude

Une étude de l’université de Harvard a révélé que seulement 15% des raisons derrière le succès, l’accomplissement et les promotions sont liées à l’expertise technique.

Les 85% restant s’expliquent par l’attitude de la personne.

 

Est-ce que vous vous êtes jamais demandé pourquoi un optimiste voit le verre d’eau à moitié plein, alors que le pessimiste le voit à moitié vide ?

Et bien, c’est parce que le pessimiste vide le verre, il enlève de l’eau. Pour lui, l’eau ne peut que diminuer. Il adopte une posture passive dans tout ce qu’il fait : son travail, ses projets et plus généralement sa vie.

 

Au contraire, l’optimiste voit le verre à moitié plein parce que lui il ajoute de l’eau ! Face à un problème, l’optimiste cherche activement une solution. Il contribue activement à améliorer les situations dans lesquelles il est impliqué. Pour lui, l’eau va augmenter avec le temps.

Cette posture active lui permet de développer l’enthousiasme nécessaire à mener à bien ses projets.

 

Souvent dans la vie la différence entre succès et échec repose sur de tous petits détails. Ce sont des petites choses qui créent des grandes différences. Et l’attitude fait partie des petites choses.

Développer une attitude positive permet d’atteindre des grands résultats parce que chaque attitude est contagieuse, et elle influence de plus en plus des différents aspects de notre vie.

 

Développer l’enthousiasme

Une des attitudes clé à développer est l’enthousiasme. L’enthousiasme n’est pas quelque chose qu’on adopte ou qu’on écarte selon les circonstances, c’est une manière de vivre.

La plupart de gens laissent que les situations contrôlent leur attitude : quand les choses vont bien, l’attitude est bonne. Quand les choses vont mal, leur attitude est mauvaise. Les personnes enthousiastes, optimistes, utilisent l’attitude pour contrôler leur situation.

La manière dont vous voyez les choses – votre attitude – est le facteur le plus important pour votre succès.

 

Ce que nous sommes aujourd’hui, nous le sommes par ce qui est rentré dans notre tête. Nous pouvons changer ce que nous sommes et ce que nous avons en changeant ce que nous mettons dans notre tête.

Un peu comme un programme d’ordinateur, nos actions (notre résultat) sont déterminées par ce qui est rentré : nos idées (ou notre programme de départ). Ce que nous faisons et nous pensons est le résultat de comment nous sommes programmé.

Par contre, à la grande différence d’un ordinateur, nous avons le choix du programme que nous mettons dans notre tête.

 

Quelles attitudes cultivez-vous ?

Une métaphore très appropriée est celle d’un verger. Tout le monde sait pertinemment qu’en plantant des haricots, on ne va pas faire pousser des pommes de terre, on va faire pousser des haricots.

Mais il y a un autre aspect tout aussi intéressant : nous ne plantons pas un haricot pour faire pousser un haricot. Nous plantons un haricot pour faire pousser beaucoup d’haricots. Entre la plantation et la récolte il y a une énorme multiplication dans le nombre d’haricots.

 

Notre cerveau fonctionne de la même manière : tout ce que nous plantons va pousser, de manière multipliée. C’est pour cela qu’il faut faire très attention et bien choisir les graines que nous laissons pousser dans notre cerveau.

 

Zig Ziglar propose 2 manières pour planter et faire pousser des bonnes attitudes.

La première est de nourrir notre esprit de bonnes choses, avec la même régularité que nous nourrissons notre corps.

En effet nous nous occupons tous les jours, et même plusieurs fois par jour, de bien manger pour que notre corps dispose des bons aliments pour être en bonne santé et disposer de l’énergie nécessaire pour toute la journée.

L’esprit aussi a besoin d’être bien nourri. Pour cela nous avons à disposition de livres, de programmes audio, ou de vidéos qui peuvent nous inspirer et nous motiver (comme les vidéos TED ou de Mind Parachutes 🙂 ). Il ne faut pas hésiter à en consommer très régulièrement, à fréquence hebdomadaire ou même quotidienne.

De la même manière que pour une alimentation saine, il faut absolument éviter certains aliments nocifs pour la santé de l’esprit.

S’exposer à des idées négatives ou violentes risque de permettre à des mauvaises habitudes de mettre racine dans notre esprit, et de se multiplier.

 

La deuxième est d’exposer notre esprit à un environnement favorable. En effet l’attitude est un peu comme une grippe : on l’attrape en s’exposant à quelqu’un qui l’a déjà.

Si vous voulez « attraper une attitude« , cherchez un environnement où elle se trouve en abondance. Joignez des groupes de personnes qui ont l’attitude que vous souhaitez développer ; et si vous n’en trouvez pas, cherchez les livres, les programmes audio ou les conférences qui traitent du sujet.

Les personnes positives réagissent positivement aux problèmes qu’elles doivent affronter. Elles cherchent l’opportunité qui se trouve dans chaque problème ; résultats : elles deviennent plus fortes et elles ont plus de succès.

 

C’est comme pour les enfants qui apprennent à parler. La première étape est l’exposition : l’enfant est en contact avec des adultes qui parlent constamment. Ensuite l’enfant essaye de parler en imitant les personnes autour de lui : la deuxième étape est l’imitation.

Puis la famille et les proches encouragent et motivent le petit à essayer encore et encore ; c’est le processus de la répétition.

Pour terminer, l’enfant commence à jouer avec les mots, et à les mettre ensemble pour former des phrases. C’est la procédure du perfectionnement.

 

Les moteurs de la motivation

Ils existent trois moteurs de motivation, pour inciter quelqu’un à faire quelque chose.

  • Le premier est la peur, ou la stratégie du bâton. Dans ce cas, une personne fait quelque chose pour éviter les conséquences négatives de ne pas la faire. C’est une stratégie très peu efficace.
  • Le deuxième est la récompense, ou la stratégie de la carotte. Ce moteur fonctionne mieux que le précèdent, mais il a aussi ses limites. Avec le temps, il faut utiliser une carotte de plus en plus grande pour garder le même niveau de motivation. Il arrive un point où cette stratégie devient peu pratique.
  • Le troisième moteur, de loin le plus efficace, est la motivation interne. Ici on n’a pas besoin de récompenses extérieures pour faire quelque chose. C’est l’action elle même, ou ce quelle nous permet d’apprendre ou de devenir, qui nous motivent. Ainsi, le moteur ne risque pas la panne de carburant.

C’est ce type de motivation que Zig Ziglar souhaite nous aider à développer à travers son livre.

 

Quand on décide de développer une habitude, on choisi aussi les résultats que cette habitude apporte.

En développant des attitudes positives nous maximisons nos chances d’atteindre le succès.

Nourrir l’enthousiasme, alimenter l’esprit avec des lectures et des idées riches de valeur, s’entourer des personnes qui maîtrisent l’attitude que l’on souhaite développer, chercher sa motivation interne pour réaliser les tâches quotidiennes.

Voilà autant de manières pour franchir la quatrième marche vers le sommet, probablement le facteur le plus important pour le succès.

 

Quelle habitude ou action souhaitez-vous mettre en œuvre pour développer une attitude positive ?

Quels reflexes vous rendent difficile monter cette 4ème marche ?

Laissez un commentaire ci-dessous !

 

Vous pouvez télécharger gratuitement la mind carte de cette vidéo, et de toutes les vidéos précédentes, en remplissant le formulaire ci-dessous :

 

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes