Les stratégies de la PNL : Pouvoir Illimité de Tony Robbins

Si dans le passé le pouvoir était associé aux titres de noblesse ou à la possession d’un capital, aujourd’hui, dans la société de l’information, le pouvoir est associé à la connaissance.

Mais la connaissance n’est que du pouvoir potentiel ; ce n’est que grâce à l’action qu’elle produit des résultats.

 

Regardez l’animation :


Dans son livre « Pouvoir illimité », Tony Robbins nous présente les stratégies qui créent les conditions favorables pour passer à l’action et, de cette manière, réaliser les résultats que l’on souhaite.

Ces stratégies sont issues de la Programmation Neurolinguistique (aussi connue sous l’acronyme PNL), une science qui s’intéresse à comment mettre notre communication interne (c’est à dire ce que l’on imagine, dit et ressent à l’intérieur de nous mêmes), au service de nos objectifs.

 

Le niveau de succès que nous expérimentons est le résultat direct de notre communication interne. Nos sentiments (la joie, l’enthousiasme, l’amour), ne sont pas le résultats de ce qui nous arrive, mais plutôt de notre interprétation. Souvent ce processus se passe de manière complétement automatique et inconsciente.

Nous pouvons à tout moment décider d’en reprendre consciemment le contrôle.

 

Les 4 étapes vers le succès

Le succès n’est pas le fruit du hasard. Ceux qui l’atteignent suivent un chemin cohérent et persévérant.

Dans cet article vous découvrirez les traits de personnalité et les croyances à cultiver, qui vont générer les conditions idéales pour réussir.

 

Selon Tony Robbins, le chemin vers le succès se compose de quatre étapes très simples.

  1. La première consiste à définir le résultat attendu, c’est à dire savoir exactement ce que l’on veut atteindre.
  2. La deuxième consiste à passer à l’action ; il faut réaliser les actions que nous pensons avoir la plus grande probabilité de produire les résultats souhaités.
  3. Puisque ces actions ne vont pas toujours produire ce qu’on anticipe, la troisième étape consiste à apprendre à juger si les actions nous rapprochent ou au contraire nous éloignent de nos objectifs.
  4. La quatrième consiste à être flexibles, c’est à dire à ajuster notre comportement jusqu’à atteindre nos buts.

 

Très souvent, nous ajustons nos actions sur la base de notre expérience personnelle. Mais cette approche est très gourmande de notre ressource la plus rare : le temps.

Une méthode bien plus efficace, conseillée par la PNL, est la modélisation. Elle consiste à copier exactement les pensées, les actions et plus globalement le comportement de ceux qui ont déjà atteint les résultats que l’on poursuit.

 

Les traits de personnalité de ceux qui réussissent

Parmi les facteurs qui facilitent le succès, 7 traits de personnalité caractérisent les personnes qui réussissent.

  1. La passion. Ceux qui ont atteint l’excellence ont découvert une raison, un but presque obsessif qui les pousse à s’améliorer, à faire plus.
  2. Les convictions. Beaucoup de monde ne passe jamais à l’action parce qu’il ne croit pas possible atteindre ses objectifs. En réalité, c’est bien nous qui décidons de croire ce qui est possible et ce qui ne l’est pas ; la réalité ne fait que matérialiser nos convictions.
  3. La stratégie, qui est une manière efficace d’organiser et utiliser ses ressources.
  4. La clarté de nos valeurs, les croyances étiques ou morales qui définissent ce qui est important, juste ou injuste pour nous. Cela peut arriver d’être poussé par sa passion et ses convictions, d’avancer avec une stratégie efficace, et malgré ça de se sentir malheureux. Souvent, quand cela se produit, la cause est que les actions entreprises sont en contradiction avec nos valeurs.
  5. L’énergie. C’est impossible d’avancer mollement vers ses objectifs. Il faut disposer de la vitalité pour réaliser les actions nécessaires.
  6. La capacité à tisser des relations, profondes et constructives avec les personnes qui nous entourent, malgré des profiles et des valeurs différents.
  7. La maîtrise de la communication. La manière dont nous communiquons avec les autres, mais aussi avec nous-mêmes, influence profondément la qualité de notre vie.

 

Les croyances à cultiver

Focalisons-nous maintenant sur les croyances. Pour changer son comportement, il faut d’abord changer ses croyances.

L’élément que plus influence nos croyances est notre environnement. Pour la majorité des gens, l’éducation et l’exemple des personnes qui les entourent définissent ce qui est possible ou impossible, ce qu’elles imagines et désirent pour leur futur. Il s’agit de croyances qui se sont formées de manière complétement inconsciente.

 

Une minorité, par contre, décide de définir consciemment ses croyances. C’est possible en suivant les exemples d’excellence que nous inspirent, en lisant des livres qui nous font grandir. Ou alors, en s’appuyant sur nos résultats passés ou sur notre imagination.

Il suffit d’avoir déjà réalisé quelque chose ne serait-ce qu’une fois, pour être convaincu qu’on peut le refaire à nouveau. Ou encore, on peut imaginer dans le détail l’expérience que l’on souhaite vivre, comme si elle existait déjà, ici et maintenant. D’une certaine manière, il s’agit de ressentir les résultats à l’avance.

 

Choisir consciemment ses croyances ne signifie pas éviter les erreurs ; ce serait illusoire de le penser. Mais ça peut donner l’élan nécessaire pour persister dans l’action jusqu’à atteindre le succès.

 

Tony Robbins conseille 7 croyances à adopter pour maximiser ses chances. Ce n’est qu’un début : chacun doit s’en approprier, et les ajuster selon sa situation et son expérience personnelles.

 

  1. La première croyance est que toute chose arrive pour une raison, et elle nous rend service. Il y a une infinité de manière de réagir à une situation. Le refus ou la rébellion permettent d’évacuer la frustration face à une situation négative, mais ne font pas avancer. Il faut beaucoup de discipline pour revisiter ce qui est arrivé, en apprendre la leçon, et identifier les possibilités nouvelles. C’est difficile, mais c’est la seule issue positive d’un résultat négatif.
  2. La deuxième croyance: l’échec n’existe pas, il n’y a que des résultats. La société nous pousse à éviter l’échec, ce qui peut paralyser au moment de passer à l’action. Il vaut mieux voir les choses sous un angle différent : on obtient toujours des résultats, positifs ou négatifs. Ceux qui réussissent analysent les résultats négatifs, comprennent ce qui n’a pas fonctionné, et essaient des nouvelles actions, qui produiront d’autres résultats. Ils continuent ce processus tant qu’ils n’ont pas atteint leur but. Un résultat négatif n’est pas un échec ; c’est juste un feedback qui enrichit l’expérience.
  3. La troisième croyance : peu importe ce qui arrive, assumez-en la responsabilité. Les personnes qui réussissent sont convaincues qu’elles sont à l’origine de tout ce qui leur arrive. Le contraire implique que nous sommes victimes des circonstances ; c’est évident que cette approche n’incite pas à donner le meilleur de nous mêmes. Au contraire, assumer ses responsabilités est un signe de maturité et force de caractère.
  4. La quatrième croyance : il n’est pas nécessaire de tout comprendre d’une chose pour l’utiliser. Il ne faut pas tout savoir sur l’électricité pour allumer et éteindre la lumière ! Vouloir tout contrôler est un réflexe pour nous rassurer, qui peut aussi nous paralyser. Donc, modélisez le comportement de ceux qui vous inspirent, sans forcément vouloir tout maîtriser…
  5. La cinquième croyance : notre ressource plus grande sont les autres. Très rarement le succès est le résultat d’un travail solitaire. Souvent, il provient d’un travail d’équipe. Les personnes autour de vous peuvent vous aider énormément à réaliser vos objectifs. C’est pour cela qu’il faut respecter et apprécier profondément les autres.
  6. La sixième croyance : le travail est un jeu. Jamais personne n’a atteint le succès en faisant quelque chose qu’elle déteste. Quand on fait ce qu’on aime, le travail n’est plus une contrainte et permet de nous épanouir. Travailler avec la même créativité et curiosité que quand on joue permet d’enrichir à la fois notre travail et notre vie.
  7. Et la septième et dernière croyance : il n’y a pas de succès durable sans engagement. L’engagement est probablement la seule caractéristique indispensable au succès. Les personnes qui réussissent valorisent grandement l’engagement. C’est ce qui permet de persévérer dans les difficultés, qui donne la force de chercher la bonne approche tant que les résultats espérés ne sont pas atteints.

 

Dans cet article vous avez découvert les traits de personnalités et les croyances qui vont vous soutenir dans l’attente de vos objectifs. Vous découvrirez d’autres stratégies de Tony Robbins issues du livre « Pouvoir Illimité » dans les articles à suivre.

 

Qu’en pensez vous de ces conseils ? Comment vous pensez les mettre en pratique ?

Laissez un commentaire ci-dessous !

 

Vous pouvez télécharger gratuitement la mind carte de cette vidéo, et de toutes les vidéos précédentes, en remplissant le formulaire ci-dessous :

 

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes