Abandonner les mauvaises habitudes : Plus malin que le diable de Napoleon Hill

Quel choc a dû être pour Napoleon Hill, auteur du livre « Réfléchissez et Devenez Riche », qui a dédié tout sa vie à étudier le succès et la richesse, de se retrouver sans un sous après la crise économique de 1929.

Les difficultés l’amènent à douter fortement de la philosophie de succès que lui-même a créé. C’est une interview assez extraordinaire, avec le diable en personne, qui lui permet de retrouver confiance en sa philosophie et en lui même.

 

Regardez l’animation :

 

L’ouvrage « Plus malin que le diable » est la transcription de cette interview.

 

Cela n’a pas d’importance si cette interview a vraiment eu lieu ou si c’est le fruit de l’imagination. Pour l’auteur, ce qui compte est que le message qu’elle contient peut être utile à tous ceux qui se trouvent dans une phase difficile de leur vie.

 

La peur et de l’ignorance

Le diable lui confie que, en semant la peur dans la tête des gens et en la laissant grandir, il arrive à influencer leur comportement.

Les peurs les plus efficaces à sa disposition sont : la peur de la pauvreté, de la critique, d’une mauvaise santé, de perdre l’amour, de la vieillesse et de la mort.

 

Ceux qu’il n’arrive pas à influencer sont les personnes qui réfléchissent avec leur propre tête,cet qui agissent en conséquence. Elles sont guidés par des forces positives : l’amour, l’espoir et l’optimisme.

Au contraire, les proies les plus simples sont ceux qui ne font pas d’effort pour réfléchir d’eux-mêmes et qui ne sont pas capables de maîtriser leurs émotions.

 

Ses armes les plus efficaces sont depuis toujours la peur et l’ignorance.

Afin de gagner son emprise sur les individus, il utilise 2 principes : l’habitude à se laisser aller et la loi naturelle du rythme.

 

La procrastination, ou l’habitude à se laisser aller

L’habitude à la dérive est à l’origine de toutes les mauvaises habitudes. Il suffit en effet de se laisser aller dans un domaine (le travail, la famille ou la santé) pour ensuite dériver dans les autres domaines également.

 

Celui qui a l’habitude de se laisser aller peut être reconnu facilement :

  • il ne poursuit aucun objectif
  • il n’a pas de confiance en soi
  • il ne sait pas fournir de l’effort pour atteindre les choses qu’il souhaite
  • il dépense tout ce qu’il gagne
  • il ne montre aucun enthousiasme ou prise d’initiative
  • il est intolérant et critique ceux qui réussissent.

 

A l’opposé, celui qui ne se laisse pas aller, se caractérise par le fait d’avoir des objectifs clairs et opère constamment pour les atteindre. Le ton de sa voix, l’étincelle dans ses yeux, la rapidité de ses décisions indiquent clairement quelqu’un qui sait ce qu’il veut.

 

Il n’y a pas de différence de capacités ou d’intelligence entre quelqu’un qui se laisse aller et quelqu’un qui ne le fait pas. La seule différence est dans le fait d’utiliser sa propre tête et réfléchir.

 

Rebondir après l’échec

Une des manières de tomber dans l’habitude à la dérive est à travers l’échec. Le diable l’exploite parce qu’il sait que seulement une personne sur dix mille continue à persévérer après avoir essuyé deux ou trois échecs.

Persévérer et savoir rebondir après un échec sont les caractéristiques communes de ceux qui réussissent.

Il suffit de regarder aux exemples des femmes et des hommes qui ont atteint le succès pour découvrir que leur réussite est proportionnelle à leur capacité à surmonter l’échec.

 

Voilà la recette pour arrêter de se laisser aller :

  1. Penser toujours avec sa propre tête : en ce faisant, on découvre que le temps et l’énergie passés à craindre quelque chose peuvent être utilisés utilement pour réaliser ses rêves.
  2. Décider ce que l’on veut de la vie, créer un plan défini pour l’atteindre, et ne jamais accepter l’échec comme définitif
  3. Analyser chaque échec pour identifier l’opportunité qui l’accompagne
  4. Être disponible à rendre des services utiles aux autres en échanges des biens matériels que l’on désire
  5. Se rappeler que les pensées finissent toujours par se concrétiser en actions ; il faut faire donc attention aux pensées que l’on entretient.

 

 

La loi du rythme

Le deuxième paradigme, celui qui permet à toute habitude de s’installer et devenir permanente, est ce que Napoleon Hill appelle la « loi du rythme ». Il s’agit d’une loi naturelle, comme la loi de gravité ou l’alternance des saisons. Cette loi fixe les habitudes mentales en comportement automatique et permanent.

 

C’est comme quand on apprend à jouer un morceau de musique : au début, chaque note est jouée consciemment, avec l’intervention du cerveau. Ensuite, jouer le morceau devient de plus en plus automatique, les doigts et le corps apprennent les mouvements de la mélodie.

Finalement, on n’a plus besoin du cerveau pour jouer : cela se fait naturellement.

 

La loi du rythme renforce toute habitude, positive ou négative. Elle s’applique à tout le monde : personne ne peut y échapper, mais chacun peut apprendre à en tirer profit pour renforcer les bonnes habitudes et ainsi faciliter l’atteinte de ses objectifs.

 

Afin d’utiliser la loi du rythme pour atteindre ses buts, il faut connaître et appliquer 7 principes :

 

  1. La clarté des objectifs : comme pour les entraînements sportifs, il est possible d’atteindre cet état à travers un exercice constant et systématique. La clarté s’applique aux émotions, aux pensées et aux actions. Même si on ne dispose pas du meilleur plan, il est possible d’atteindre un objectif défini à travers une action constante. Au pire, on va nécessiter de plus de temps pour y arriver s’il est peu efficace.
  1. La maîtrise de soi: cela commence par des habitudes très simples, comme apprendre à manger sain et sans excès, ou à exprimer ses idées de manière précise. Bien se nourrir permet de maximiser son énergie, de garder une bonne santé et un cerveau performant. Bien exprimer ses idées alimente l’habitude de réfléchir de soi même et d’approfondir les sujets, sans se contenter d’adopter les opinions des autres.
  1. Apprendre de l’adversité : peu de gens savent que chaque adversité amène en soi la graine d’une opportunité équivalente. L’avantage qui accompagne l’adversité n’est pas déjà fleuri. Il est une graine (sous forme de connaissance, idée ou plan), qu’il faut apprendre à faire pousser. Un échec peut être positif s’il permet de casser un rythme négatif déjà installé, et entreprendre un nouveau départ. Il permet de découvrir les défauts dans un plan et y remédier, d’identifier les ressources ou connaissances à acquérir pour le mener à bien.
  1. Contrôler l’influence de son environnement : ce sont les forces mentales, physiques et émotives avec qui nous sommes en contact et qui nous influencent qui constituent l’environnement. Tout le monde absorbe et réplique les habitudes mentales des personnes qu’il fréquente le plus. C’est pour cela qu’il faut créer son groupe Master Mind, un groupe de personne qui se soutiennent mutuellement pour atteindre leurs objectifs.
  1. Le temps : c’est ce qui permet d’installer et rendre automatiques les habitudes positives, et à développer la sagesse. La sagesse consiste à connaître les lois de la nature et à ses conformer à elles pour en tirer bénéfice ; à savoir entrer en relation avec les autres en un climat de collaboration. Si on a des objectifs clairs, un plan bien défini et une action constante, le temps est ce qui nous permettra d’arriver au bout.
  1. L’harmonie : l’harmonie est ce qui uni toutes les lois de la nature. Afin d’en bénéficier, chacun doit agir en partant de la clarté de ses fins, et opérer consciemment pour améliorer son environnement mental, spirituel et corporel.
  1. Le dernier principe est la prudence. Les gens se retrouvent dans des situations délicates parce qu’ils ne planifient pas prudemment leurs actions. Souvent, ils agissent d’abord, et réfléchissent après. Il faut d’abord être prudents dans le choix des personnes qui nous entourent. Il ne s’agit pas d’égoïsme, c’est plutôt une nécessité si l’on souhaite atteindre le bonheur et le succès.

 

Voilà les secrets dévoilés par le diable afin de sortir de l’emprise des habitudes négatives et utiliser à son propre avantage les lois de la nature.

Et vous ? Quelles stratégie adoptez vous pour abandonner les habitudes négatives ?

Laissez un commentaire ci-dessous !

 

 

Vous pouvez télécharger gratuitement la mind carte de cette vidéo, et de toutes les vidéos précédentes, en remplissant le formulaire ci-dessous :

 

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes