Développement personnel 100% en autonomie : le petit livre de l’auto-coaching de Monique Richter

Albert Einstein disait : « la vie est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas tomber ».

Le changement est un sujet de plus en plus important dans notre vie, puisque notre environnement évolue à une vitesse toujours croissante.


L’être humain n’aime pas beaucoup le changement : l’inconnu génère beaucoup de stress, et nous restons souvent attachés à nos habitudes, familières et confortables, même quand elles nous enferment et nous les trouvons insatisfaisantes.

 

Chacun de nous a en soi la capacité de changer : à notre manière et à notre rythme, nous avons plein de ressources qui nous permettent d’être acteurs de notre vie, qui nous libèrent du rôle de victime des circonstances, dans lequel parfois nous nous identifions. Des fois, nous comprenons l’intérêt à changer, et nous sommes prêt à le faire : ce qui nous bloque est que nous ne savons pas comment aborder le changement.

 

Monique Richter a résumé dans « Le petit livre de l’autocoaching » l’ensemble des techniques qui l’ont accompagnée dans son parcours de développement personnel, et qu’elle utilise avec succès avec ses clients.

L’objectif du coaching est de faciliter son développement personnel et professionnel, au plus près de son potentiel et de ses aspirations.

 

Les 7 étapes de l’auto coaching

Le parcours d’auto-coaching proposé par l’autrice se compose de 7 étapes :

  1. La première est de poser le cadre. Notre relation avec nous-mêmes détermine notre manière de fonctionner et nos résultats. Il est donc fondamental de procéder avec bienveillance et reconnaissance envers nous mêmes. Pour démarrer, il est intéressant de connaître quels sont ses points forts et ses motivations. Vous pouvez trouver des tests de personnalités sur internet (des liens dans la description de la vidéo), vous pouvez demander à vos proches 3 qualités qu’ils apprécient en vous, et encore vous pouvez lister les compliments et les choses positives que l’on dit de vous. Ensuite, répondez sincèrement à ces questions : je suis prêt à sortir de ma zone de confort et faire des efforts pour apprendre de nouvelles choses ? Suis-je convaincu de pouvoir changer ? Quelles sont mes motivations et mes envies ?

 

  1. La deuxième est de comprendre l’état présent. Notre vie est constitué de cycle, des périodes de stabilité suivies par des périodes d’instabilité et transition. Pour chaque changement, nous pouvons identifier 4 phases :
    1. L’alignement, qui constitue la phase d’enthousiasme et de plaisir de définir un nouveau cap, d’établir un plan d’action pour l’atteindre, et de la réalisation des premières actions. C’est l’été.
    2. Ensuite, il y a la désynchronisation, où l’élan précédent est ralenti voir stoppé. Les premières frustrations et déceptions apparaissent. Nous avons besoin d’identifier ce qui nous convient plus, et apporter les modifications nécessaires. C’est l’automne.
    3. Ensuite, il y a le désengagement, la phase d’intériorisation et de détachement, ou nous prenons de la distance avec les choses pour nous ressourcer et nous retrouver. C’est l’hiver.
    4. Pour terminer, il y a la phase de réintégration, où nous retrouvons de l’élan et une énergie plus positive qui nous permet d’explorer et de nouer des nouvelles relations. C’est le printemps.

Dans laquelle de ces 4 phases vous vous trouvez dans les différents domaines de votre vie, comme la santé, la carrière, l’argent, votre couple, la famille et les amis, votre développement personnel et spirituel ?

 

  1. La troisième étape est de définir votre objectif. Qu’est-ce que vous souhaitez obtenir à travers l’autocoaching ? Veillez à définir ce que vous souhaitez en terme positif, avec une phrase simple et précise. Il doit être compatible à vos valeurs, et sa réalisation doit être à 100% sous votre responsabilité et votre contrôle. Pour ne pas vous décourager, assurez vous que vous avez les connaissances et les moyens nécessaires à le réaliser, ou que vous pouvez les acquérir. Ayez une idée précise des bénéfices que vous attendez de cet objectif : cela aidera à garder la discipline nécessaire pour persister jusqu’au bout.

 

  1. La quatrième étape est de vous donner les moyens. Pour identifier les obstacles vers votre objectif, vous pouvez utiliser la méthode SCORE. D’abord les symptômes : quel est le problème ? qu’est-ce que vous voulez changer ? Ensuite la cause : quels éléments contribuent à créer et maintenir les symptômes ? L’objectif: qu’est-ce que vous voulez à la place du symptôme ? Les ressources : quels éléments vous avez déjà et desquels vous avez besoin pour résoudre le problème ? Et pour terminer les effets : qu’est-ce qui changera pour moi et mon entourage de réaliser l’objectif ? Pensez l’un après l’autre à ces éléments et écoutez vos réactions émotives : quelles résistances apparaissent ? qu’est ce qu’il vous manque pour les adresser ?

 

  1. La cinquième étape est de planifier. Pour arriver à destination, vous avez besoin d’un plan d’action, qui vous permet de :
    1. transformer des échéances lointaines en délais quotidiens pour garder la motivation
    2. prioriser pour ne pas vous sentir submergé
    3. trouver l’équilibre entre le défi à relever et vos capacités actuelles
    4. développer l’habitude à la persévérance et l’effort
    5. progresser avec plaisir et satisfaction.

Créez une to-do list globale avec l’ensemble des tâches et actions, quotidiennes ou hebdomadaires, pour atteindre votre objectif. Priorisez-les en fonction de leur urgence et importance. Le matin, avant de démarrer votre travail, choisissez la to-do list du jour.

 

  1. La sixième étape est de réaliser les actions. D’après le principe physique de l’inertie, une masse au repos tend à rester au repos, et une masse en mouvement tend à rester en mouvement. Une fois l’action démarrée, continuer devient plus facile et plus fluide. Un minimum d’énergie, de motivation, sera toujours nécessaire pour initier vos actions. Plus vous progressez, plus vous serez motivez à poursuivre. La visualisation est une excellente technique pour garder la motivation. Imaginez avec le plus de détails possibles et pendant quelques minutes d’avoir déjà atteint l’objectif, ressentez la satisfaction de votre réussite. La puissance de cet exercice augmente avec la pratique et la répétition.

 

  1. La septième étape est de célébrer vos succès. Commencez par relever des petits défis et collecter les premières victoires, pour renforcer régulièrement votre confiance et votre sérénité. Ne listez pas uniquement ce qui reste à faire : prenez note aussi de ce qui a été fait. Lors des moments difficiles, quand vous êtes perdu, apprenez à lâcher prise, à prendre une pause : vous reviendrez plus motivé et de meilleur humeur à votre objectif. Se reposer est essentiel : se concentrer et tenir ses engagements demande de l’énergie. Si vous êtes fatigué ou stressé, impossible de tenir dans la durée.

 

Voilà l’ensemble des 7 étapes proposées par Monique Richter pour procéder à l’auto-coaching, une méthode prouvée pour vous aider à atteindre vos objectifs et votre plein potentiel : posez le cadre, comprenez l’état présent, définissez votre objectif, donnez-vous les moyens, planifiez, réalisez les actions et célébrez votre succès.

Le livre est rempli de méthodes et outils pour vous accompagner dans chacune de ces étapes : vous aurez à tout moment une aide disponible en cas de difficulté.

 

Comment pouvez-vous appliquer ces conseils dans votre vie quotidienne ?

Comment vous faites pour progresser dans votre développement personnel ?

Laissez un commentaire ci-dessous !

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes