Travailler pour réussir : Rendez-vous au sommet de Zig Ziglar

Nous voilà arrivés à un nouveau rendez-vous pour continuer à monter l’escalier vers le succès.

 

Regardez l’animation :

 

Dans les vidéos précédentes dédiées au livre « Rendez-vous au sommet de Zig Ziglar », vous avez découvert comment monter les premières quatre marches :

  • développer une image de soi positive
  • établir des relations constructives avec les autres
  • définir des objectifs clairs et précis
  • adopter une attitude positive

 

Aujourd’hui vous allez découvrir la 5ème et avant-dernière marche : le travail. Une fois montée, il vous restera un tout dernier pas à franchir pour arriver au sommet : le désir.

 

Mais faisons les choses dans l’ordre et regardons quels sont les conseils de Zig Ziglar à propos du travail.

 

Concrétiser nos rêves

D’après l’auteur, tout l’effort fait jusqu’ici pour construire les fondements du succès est inutile si ensuite nous ne passons pas à l’action, si nous ne réalisons pas les tâches nécessaires pour concrétiser nos rêves.

 

Il s’agit d’une habitude à développer, qui commence par notre travail quotidien. Malheureusement, beaucoup de monde ne cherche plus le travail dès qu’il a trouvé un boulot.

Enormément de gens qui se rendent au boulot le matin passent leur journée en essayant de réduire au minimum le travail qu’ils vont réaliser. Et ils ne se rendent pas compte qu’en ce faisant, c’est eux-mêmes qui perdent des opportunités !

Une étude a montré que près de 80% des gens vont travailler à contrecœur.

Tout simplement, ils n’aiment pas leur travail.

 

Quand l’auteur a commencé à s’intéresser au développement personnel, il a beaucoup entendu que pour arriver au sommet il fallait faire les sacrifices nécessaires.

Il répétait lui-même ce message dans ses conférences.

Mais il s’est aperçu avec l’expérience que les personnes qui arrivent au sommet ne paient pas de prix pour leur succès.

Ils profitent de ce prix : elles travaillent dur parce qu’elles aiment bien leur carrière professionnelle et le travail que cela représente.

Elles choisissent de dédier leur temps et leur énergie à leur travail parce que cela leur plait.

Leur attitude leur permet de voir le travail non pas comme une corvée, mais comme une source de plaisir.

Comme pour toute autre chose, c’est notre choix de voir le travail comme quelque chose qui nous contraint, quelque chose que nous sommes obligés à faire, ou alors comme un moyen d’apprendre et de nous développer.

 

La force de la ténacité

Un exemple parfait de cette attitude est représenté par Thomas Edison. Avant l’invention de l’ampoule électrique, plus de 10 000 essais ont été nécessaires.

Dans une interview après son succès, un journaliste lui a demandé comment on se sent quand on échoue quelque chose 10 000 fois. Edison lui a répondu : je n’ai pas échoué quelque chose 10 000 fois. J’ai trouvé avec succès 10 000 manières de comment ça ne fonctionne pas.

La seule différence entre celui qui échoue et celui qui arrive au succès est que ce deuxième continue à essayer.

 

L’échec est le chemin du moindre effort, mais le succès n’est rien d’autre qu’une question de s’en tenir à la tâche, de continuer à travailler et à croire en ce qu’on est en train de faire.

Rien au monde ne peut prendre la place de la ténacité.

  • Le talent ne peut pas : partout vous pouvez trouver des gens talentueux sans succès.
  • Le génie ne peut pas : le génie non reconnu est presque un proverbe.
  • L’éducation ne peut pas : le monde est plein de gens éduquées et démunies.

Ce sont la ténacité, la détermination et le travail qui font la différence.

 

Peu importe combien de fois vous tombez, si vous continuez à vous relever vous terminez par réussir.

Quand vous savez dans votre conscience que vous avez donné le meilleur de vous même pour un résultat qui n’est pas arrivé, n’abandonnez pas. Simplement, démarrez un nouveau projet.

 

Les opportunités sont à l’intérieur de nous

Dans chacun d’entre vous il y a des énormes réserves. Mais tant que vous n’êtes pas convaincu d’avoir tout ce qu’il faut pour réussir, et vous ne l’utilisez pas, vos capacités ne peuvent pas s’exprimer.

Beaucoup de monde adopte une posture passive est attend qu’une opportunité lui soit présentée. Mais les opportunités ne frappent pas à la porte : elles sont à l’intérieur de chacun de nous. Et c’est le travail qui permet de les faire ressortir.

En adoptant cette approche active, en persistant dans votre travail avec désir et détermination, vous augmentez énormément vos probabilités de succès.

 

D’après l’auteur, les gens paresseux n’existent pas. S’ils sont en bonne santé, leur seul problème est le manque d’inspiration. Ils ont un problème d’attitude : ils sont réticents à donner le meilleurs d’eux même dans leur travail ou leur profession.

Ils ont peur que s’ils donnent tout ce qu’ils ont, et ils ne réussissent pas, ils seront en échec total. S’ils ne font qu’un effort partiel, par contre, ils ont une excuse déjà prête et moins douloureuse pour expliquer leur manque de succès.

Mais c’est clair aussi que personne n’a jamais réussi en s’appliquant qu’à moitié.

Pour traiter ce problème d’attitude et de motivation, il suffit de lire les bons livres, voir des présentations inspirantes, et fréquenter des personnes motivées. Cela permettra à chacun de sortir le meilleur de lui-même.

 

La métaphore de la pompe à eau

Pour expliquer son idée en image, Zig Ziglar utilise l’exemple de la pompe à eau. Je ne sais pas si vous avez déjà eu l’occasion de l’utiliser pour boire un verre d’eau.

Au début, vous devez pomper avec beaucoup d’énergie avant que l’eau commence à sortir. Pendant toute cette phase, aucun résultat apparent ne peut vous prouver que votre travail sert à quelque chose.

Ce qui rend les choses encore plus difficiles est que tant que l’eau n’arrive pas, il est impossible de savoir si un ou 2 coups seront suffisants ou s’il faudra continuer à pomper pendant encore plusieurs minutes avant de pouvoir boire.

Par contre, une fois que le flux d’eau commence, il suffit de maintenir la pompe en pression pour avoir à chaque pompage beaucoup plus d’eau que vous pouvez boire.

 

Le message est clair. Peu importe ce que vous êtes en train de faire, pour réussir travaillez avec la bonne attitude et les bonnes habitudes, mais surtout, continuez à avec la même persistance et ténacité.

Dans votre chemin vers le succès, rappelez-vous de l’exemple de la pompe à eau : c’est normal si de temps en temps ça vous arrive d’avoir envie d’arrêter de pomper, si vous avez l’impression que votre effort ne sera jamais récompensé.

Il vous sera impossible de savoir si vous avez besoin encore d’une semaine, d’un mois ou d’un an avant d’obtenir le résultat que vous cherchez.

 

D’un côté, si vous vous contentez de pomper sans conviction et sans régularité, vous pouvez pomper pour toujours sans que rien ne se passe.

Mais si vous pompez avec suffisamment d’énergie et d’enthousiasme, et suffisamment longtemps, tôt ou tard votre effort sera repayé.

 

A ce moment, quelque chose d’incroyable va se produire.

Dès que l’eau va sortir, il vous suffira de garder un petit peu de pression pour que l’eau continue à couler ; il arrivera même un moment où les récompenses seront tellement grandes que vous pourrez avoir tout ce que vous voulez, vous pourrez concrétiser tous vos rêves.

 

Cette marche d’escalier peut paraître comme moins séduisante par rapport aux autres.

C’est vrai que travailler quotidiennement, même quand les résultats ne semblent pas arriver, peut parfois décourager.

Mais la ténacité de continuer à travailler pour réaliser ses objectifs, la capacité à se relever après un échec, sont les seuls éléments qui séparent ceux qui réussissent de ceux qui échouent.

Ce n’est jamais une question de talent, de génie ou d’éducation.

C’est toujours une question de persistance et de travail.

 

Comment vous vous sentez si prêts du sommet ?

Est-ce que vous continuez à pomper avec énergie et enthousiasme même si les résultats ne sont pas encore visibles ?

Laissez un commentaire ci-dessous !

 

Vous pouvez télécharger gratuitement la mind carte de cette vidéo, et de toutes les vidéos précédentes, en remplissant le formulaire ci-dessous :

 

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes