Difficultés dans la relation aux autres ? La solution au manque de confiance et à l’angoisse sociale de Beau Norton

Le livre « La solution à l’angoisse sociale », de Beau Norton, contient les stratégies utilisées par l’auteur même pour dépasser ses difficultés à rentrer en relation avec les autres.
Pendant toute sa jeunesse il a été très timide et stressé dans les situations sociales, mais c’est lors de sa première année à l’université où ces difficultés se sont transformées dans une véritable dépression. Beau Norton passait sa journée pratiquement tout seul : dans les cours, lorsqu’il étudiait, aux repas…
Même sortir de sa propre chambre, avec le risque de croiser d’autres étudiants, nécessitait un effort énorme.

Grâce aux stratégies partagées dans le livre aujourd’hui l’auteur a retrouvé une vie normale, et a réussi des choses impossibles pour la personne qu’il était. Même si l’angoisse sociale refait surface de temps à autre, elle est très loin du niveau d’il y a quelques années.

 

La première étape, indispensable, est d’être conscient de ces difficultés. Et une fois reconnu le problème, il est encore plus important de se focaliser sur la solution.

 

Souvent, les gens qui ont des difficultés relationnelles ont une faible confiance en elles-mêmes. Ce sont leurs pensées négatives qui conditionnent leur perception de la réalité. Si vous souffrez d’angoisse sociale, vous devez comprendre que le problème ce n’est pas vous : le problème ce sont vos pensées.

 

Voici les techniques suggérées par Beau Norton pour changer votre attitude mentale :

1. Restructurer vos pensées

Vos émotions, positives ou négatives, sont le résultat de votre perception et interprétation de ce qui vous arrive. Pour changer vos émotions, vous pouvez changer vos perceptions.

Pour ce faire voilà un exercice très efficace : écrivez dans un journal tout ce qui vous passe par la tête. Ne filtrez pas ni jugez vos pensées, écrivez les choses comme elles viennent, et écrivez pendant 5-10 minutes. Ne serait-ce que relire ce que vous avez écrit vous permettra de prendre conscience des pensées qui traversent votre esprit.

Après avoir relu ce que vous avez écrit, identifiez une phrase qui dénote une attitude négative, et écrivez une nouvelle version de cette phrase mais avec une tournure plus optimiste. Lors de la nouvelle écriture, passez du potentiel problème à une possible solution.

 

N’attendez-vous pas de résultats du jours au lendemain, mais réalisez cet exercice régulièrement, pendant au moins 3-4 semaines, et vous observerez des changements significatifs de vos pensées.

La peur ne va pas disparaître, mais vous serez en mesure de l’interpréter comme quelque chose qui vous permet d’apprendre et de grandir.

 

2. Modéliser ceux qui ont réussi.

Beaucoup de gens ont déjà réussi ce que vous voulez réaliser. Nous avons déjà accès au plan pour réussir : il suffit de regarder comment font les personnes qui ont déjà atteint les objectifs que nous nous sommes donné.

Même si chacun de nous est différent, modéliser ce qui a déjà fonctionné est une stratégie efficace.

 

Pour développer la confiance en lui, l’auteur a lu beaucoup de livres, écouté beaucoup de programmes audio, regardé beaucoup de vidéos pour comprendre comment les gens confiants pensent et agissent.

 

Cela ne veut pas dire essayer de devenir quelqu’un d’autre. Cela signifie simplement devenir une meilleur version de soi-même. Cherchez des modèles qui vous inspirent, et commencez à les étudier. En apprenant quelles sont leurs croyances, vous pourrez créer ces mêmes croyances pour vous.

 

3. L’autosuggestion

Programmez votre cerveau pour une meilleure confiance. Quelles pensées vous avez sur vous-mêmes, spécialement dans les moments de peur ou d’anxiété ? Nous avons tendance à nous focaliser sur ce qui ne va pas, plutôt que sur ce qui peut être fait pour améliorer la situation.

Pour l’auteur, tout a changé quand il a aligné ses pensées sur qui il voulait devenir, plutôt que qui il était ; il a commencé à affirmer ses forces plutôt que ses faiblesses.

 

95% de nos pensées sont inconscientes. Cela signifie que notre comportement et nos réactions se font en pilotage automatique. Pour pouvoir influencer notre inconscient, nous devons répéter encore et encore les pensées que nous souhaitons développer, et les aligner en même temps avec les émotions correspondantes. Ce sont les émotions qui finalement changent notre inconscient.

 

Voilà trois clés pour des affirmations efficaces :

  • Utilisez des phrases dans le présent, pas dans le futur, comme si vos affirmations étaient déjà vraies : répétez « je suis », non « je serai ».
  • Utilisez autant de détail que possible dans vos affirmations. Répétez par exemple : « Je suis une personne confiante, qui maîtrise son autocontrôle et qui avance constamment vers ses objectifs », plutôt que juste dire : « Je suis confiant ».
  • Impliquez votre corps : c’est lui la source des émotions qui permet d’influencer votre inconscient. Quand vous répétez vos suggestions, agissez conformément à vos mots : restez bien droits, soulevez vos poings en l’air.

 

4. Les techniques de visualisation

Encore plus puissant que les affirmations, la visualisation permet de reprogrammer en profondeur votre inconscient. Elle permet de passer du monde logique des mots au monde émotionnel des images. Les images suscitent des émotions plus intenses, ce qui influence davantage l’inconscient.

 

Pour démarrer, prenez 30 minutes, idéalement aujourd’hui, pour mettre à l’écrit avec beaucoup de détail votre futur idéal. Ne vous mettez pas de limites, pensez en grand. Décrivez les sensations, les expériences, les émotions de votre vie idéale dans le futur, et assurez-vous qu’elles soient positives. Ecrivez comme si ce que vous imaginez est déjà présent dans votre vie.

Il y a énormément de gens qui ont fait cet exercice, y compris l’auteur, pour qui cette description s’est réalisée en quelques années seulement.

 

Dans les prochains jours, pendant au moins 2 semaines, relisez cette description, 2 fois par jour. Vous commencerez à visualiser mentalement ce que vous avez écrit, comme dans un film : le film de votre vie. Avec le temps, la visualisation va s’enrichir de plus en plus de détail, et cela va intensifier vos émotions. Vous reprogrammez ainsi votre inconscient.

 

Petit à petit, votre comportement va changer, et vous deviendrez la personne que vous avez imaginé. C’est n’est pas magique : c’est ce que vous avez fait jusqu’à présent. Sauf que pour l’instant vous l’avez toujours fait inconsciemment, et là vous choisissez de le faire de manière consciente.

 

5. Libérer la tension coincée dans le corps

Le corps est le domaine des émotions, liées aux pensées dans une boucle permanente : les pensées que nous avons causent les émotions que nous ressentons, qui à leur tour provoquent des nouvelles pensées. Pour beaucoup de monde, il s’agit d’un cycle négatif : des pensées négatives causent des émotions négatives qui provoquent des nouvelles pensées négatives.

 

Comme il est possible d’intervenir et influencer les pensées, il est aussi possible d’intervenir et influencer nos émotions. L’auteur propose 5 types d’activité pour y arriver :

  • faire de l’exercice physique intense, comme un sprint, de la danse, ou de la natation pour évacuer l’énergie cumulée
  • réaliser des activités comme la méditation, le yoga ou le tai-chi qui permettent de prendre conscience des éventuelles tensions dans notre corps, et donc de les relâcher
  • exprimer nos émotions de manière totalement transparente, à la fois intellectuellement et physiquement, pour éviter la création des tensions
  • prendre conscience de nos habitudes alimentaires : il vaut mieux éviter des aliments très processés ou sucrés, ou une consommation excessive de viande
  • se libérer des attentes des autres, et pratiquer davantage ce qui nous fait plaisir, pour réduire la sensation de stress.

 

6. Eviter les pièges de l’environnement

Avec les conseils vus jusqu’ici, vous prendrez des meilleures décisions pour vous libérer du manque de confiance et de l’angoisse sociale. Mais il y aura toujours des difficultés sur le chemin, c’est inévitable. Voilà 3 pièges à éviter pour ne pas revenir aux vielles habitudes :

  • un environnement non aligné avec la personne que vous souhaitez devenir : certains de vos proches vont mal réagir à vos changements, et vont vous pousser à ne pas changer. Ne les écoutez pas !
  • rester dans vos pensées sans passer à l’action pour étendre votre zone de confort : changer vos pensées vous incitera à changer aussi vos actions. Faites face à vos peurs, et ne vous limitez pas à imaginer le changement : pratiquez-le !
  • ne pas donner de l’importance aux petites choses : commencez à prendre des petits pas vers un futur positif dès aujourd’hui. Ce sont les petites choses que vous faites chaque jour qui mènent à des grands changements à long terme.

 

Grâce à ces techniques, l’auteur est aujourd’hui beaucoup plus confiant en lui, et il a beaucoup plus de facilité dans les relations avec les autres. Les difficultés ne sont pas manquées, les erreurs non plus, mais la persévérance a payé, et le chemin une vraie réalisation.

 

Quelles sont actuellement vos difficultés dans les relations aux autres ?

Comment vous faites pour dépasser ce challenge ?

Laissez un commentaire ci-dessous.

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes