Apprendre sans effort dans la moitié du temps : apprentissage accéléré de Stephen Blumenthal

Dans le milieu professionnel d’aujourd’hui, l’apprentissage continu est devenu un élément essentiel pour s’assurer des bonnes opportunités tout au long de sa carrière. Le monde est devenu de plus en plus complexe, et l’apprentissage ne s’arrête pas à l’école, ni à l’université : nous avons besoin d’apprendre tout au long de notre vie.

 

Dans un contexte comme celui-ci, connaître et utiliser la bonne stratégie pour apprendre vite et bien nous permet d’acquérir une nouvelle compétence en gagnant beaucoup de temps, tout en la maîtrisant plus en profondeur.

L’objectif de Stephen Bluementhal à travers son livre « Apprentissage accéléré » est de partager une méthode qui permet de simplifier et rendre plus efficace tout le processus d’apprentissage.

 

Dans cette vidéo, je vais vous présenter 3 aspects centraux :

  • la lecture rapide
  • l’amélioration de la mémoire
  • et la méthode Feynman

 

1. La lecture rapide

Lire est une activité qui occupe régulièrement notre journée. Développer notre capacité de lecture est donc une compétence très utile tout au long de notre vie. La lecture rapide en effet ne permet pas uniquement de lire vite, mais surtout de mieux comprendre et mieux retenir le contenu de ce que l’on a lu.

 

Après les premières années à l’école où nous nous sommes appliqués pour apprendre à lire, nous prenons cette compétence par acquise. Savoir lire un texte et comprendre à  peu près son contenu nous fait penser que notre niveau de lecture est suffisant. Mais avec quelques petites techniques et un peu de pratique, nous pouvons améliorer significativement notre habilité de lecteurs.

 

Le premier pas est d’abandonner les mauvaises habitudes que nous avons prises au cours du temps :

  • tout d’abord, votre attitude : si vous êtes sceptiques, ou simplement pas convaincus de votre capacité à mieux lire, vous aurez beaucoup de mal à y arriver
  • ensuite, l’environnementdans lequel vous lisez : si vous êtes fatigués ou stressé, si vous êtes dans une pièce mal illuminée ou avec beaucoup de distractions, vous risquez de ne pas réussir à vous concentrer
  • et pour terminer, trois habitudes sur la lecture elle-même : lire un seul mot à la fois, lire à voix haute ou bouger les lèvres pendant que vous lisez, et revenir en arrière sur un texte que vous avez déjà lu vont fortement limiter une lecture rapide.

 

Comment faire maintenant pour multiplier par trois votre vitesse de lecture ?

  1. Evitez de sous vocaliser : est-ce que vous répétez dans votre tête le son de chaque mot, ou vous bougez vos lèvres pendant que vous lisez ? pour éviter cela, portez votre index sur vos lèvres, ou mâchez un chewing-gum.
  2. Couvrez le texte que vous avez déjà lu, avec une feuille de papier par exemple. Cela vous évitera de regarder à nouveau le texte que vous venez de lire. Une fois perdue cette habitude, vous n’aurez plus besoin de couvrir le texte.
  3. Rendez vos yeux plus efficaces : sur une feuille que vous alignez avec le texte, mettez un signe x à des intervalles réguliers, à une distance entre 3 et 5 mots. Pendant votre lecture, bougez la feuille et concentrez-vous uniquement sur les mots en dessous de chaque symbole. En limitant le mouvement de vos yeux, vous augmentez significativement votre vitesse de lecture.
  4. Lisez à une vitesse légèrement supérieure à votre capacité à comprendre le texte. Une fois que vous aurez l’habitude de lire à ce rythme, vous commencerez aussi à comprendre ce que vous lisez.
  5. Apprenez à parcourir rapidement le texte, faites-vous une idée superficielle de son contenu. Pour des textes longs, lisez d’abord les titres des chapitres et le texte souligné ou en gras, lisez le début et la fin de chaque chapitre. Soulignez les passages principaux du texte.
  6. Une fois que vous maîtrisez ces premiers points, commencez à mesurer votre temps de lecture et donnez-vous du challenge en fixant les objectifs que vous souhaitez atteindre.

 

2. L’amélioration de la mémoire

La mémoire joue un rôle central dans l’apprentissage accéléré. Peu importe quelle est la qualité de votre mémoire actuelle, vous pouvez l’améliorer significativement grâce à quelques astuces.

La mémoire n’est pas vraiment « quelque chose » que l’on a. C’est plutôt un processus qui nous permet de stocker et ensuite de nous rappeler des informations et des expériences que nous rencontrons chaque jour.

 

Ils existent trois types principaux de mémoire :

  • La mémoire court terme : la capacité du cerveau à stocker une information pour un temps limité
  • La mémoire sensorielle : la capacité du cerveau à stocker les expériences ressenties par vos différents sens.
  • La mémoire long terme : l’habilité de votre cerveau à stocker une information pendant longtemps.

 

Comment faire pour améliorer  sa mémoire?

  • Tout d’abord, adoptez des habitudes de vie saines: une bonne alimentation qui favorise les fruits et les légumes, et évites les sucres raffinés ; de l’exercice physique (un corps en forme permet d’avoir un cerveau en forme) ; un sommeil suffisant (couchez vous tôt pour bien vous reposer : un cerveau fatigué devient lent et très peu efficace)
  • Ensuite favorisez votre concentration : évitez le multitasking, vous focaliser sur une seule tache ou sujet à la fois vous permettra de mieux la retenir et la rappeler ; prêtez attention à ce qui se passe autour de vous : aux détails et aux nouveautés ; évitez le stress et les environnements ou les situations stressantes autant que vous pouvez, cherchez activement à vous amuser et rigoler
  • Gardez votre cerveau en pleine forme : tout comme un muscle, le cerveau a besoin d’exercice pour rester en forme. Vous pouvez le stimuler en jouant à des jeux logiques : vous avez une infinité d’applis pour smartphone et des jeux online parmi lesquels choisir.
  • Impliquez tous vos sens dans votre apprentissage: cela vous permettra de mieux retenir l’information. Par exemple, vous pouvez utiliser la vue en soulignant un texte, en regardant des images ou des vidéos de ce que vous êtes en train d’apprendre. Vous pouvez utiliser l’ouïe en écoutant des livres en audio, ou de la musique pendant que vous étudiez, ou encore en expliquant à voix haute ce que venez de lire. Vous pouvez aussi associer votre corps : n’hésitez pas à repenser à ce que vous avez appris pendant que vous marchez ou que vous faites du sport.

 

3. La méthode Feynman

Richard Feynman était un physicien américain qui a gagné un prix Nobel dans les années ’60. A part ses recherches scientifiques, il était très intéressé par la pédagogie, et par la manière dont ses étudiants pouvaient apprendre plus facilement ses cours. Il a finalement créé une méthode (la méthode Feynman justement), une technique d’apprentissage qui permet de comprendre toute nouvelle information à un niveau très profond.

Il s’agit d’une manière d’apprendre plus active, qui peut améliorer significativement son efficacité d’apprentissage.

 

La méthode se base sur 4 étapes essentielles :

  1. Choisissez un concept et mettez-le à l’écrit. Commencez par noter le nom du concept lui-même, et ensuite listez tout ce que vous connaissez déjà sur ce sujet avant d’apprendre des nouvelles choses.
  2. Simulez d’enseigner ce concept à une autre personne. Expliquez tout ce que vous avez appris à voix haute, ou alors à l’écrit, comme si vous étiez en train de l’enseigner à quelqu’un d’autre. Vous pouvez d’ailleurs imaginer d’expliquer tout ça à un enfant : cela vous obligera à simplifier au maximum vos explication, ce qui vous permettra de comprendre très en profondeur ce nouveau concept.
  3. Etudiez à nouveau vos sources pour toutes les choses qui ne vous semblent pas claires. Pour tout ce que vous n’avez pas réussi à expliquer facilement lors du point précédent et ce sur quoi vous avez encore des doutes, relisez à nouveau vos sources d’information et approfondissez-les davantage.
  4. Expliquez ce concept dans la manière la plus simple, en utilisant vos propres mots. Maintenant que tout est clair, expliquez ce que vous avez appris en utilisant vos propres mots. En ce faisant, efforcez-vous d’utiliser des termes les plus simples possibles, et essayez de l’associer à d’autres concepts que vous connaissiez déjà. N’importe qui, en écoutant ou en lisant votre explication doit être capable de la comprendre.

 

La simplification des concepts que vous apprenez, et l’association avec ce que vous connaissez déjà, permettent de comprendre plus en profondeur ce que vous connaissez, et facilitent la mémorisation. Cela oblige votre cerveau à fonctionner différemment, à développer une pensée critique bien construite.

Mettez à la preuve cette méthode en la mettant en pratique : vous serez très satisfaits des résultats.

 

Voilà, vous connaissez maintenant trois aspects fondamentaux pour un apprentissage accéléré : une lecture rapide, une meilleure mémoire et une méthode d’apprentissage très efficace.

Je vous conseil vivement d’appliquer ces méthodes dans votre apprentissage quotidien, les bénéfices seront significatifs.

 

Quelles sont actuellement vos plus grandes difficultés pour apprendre des nouvelles choses ?

Comment vous vous prenez pour améliorer votre apprentissage ?

Laissez un commentaire ci-dessous.

privacy pas de spam sur Mind Parachutes