Stop au stress en entretien ou pendant une présentation : Comment parler en public de Dale Carnegie

Est-ce que vous stressez à l’idée de prendre la parole en public ? Est-ce que vos mains transpirent, vous avez l’impression d’avoir du carton dans la bouche ?

Devoir parler devant un groupe ou un examinateur est un exercice qui paralyse beaucoup de monde. Pourtant, réussir cet exercice permet d’affirmer son expertise et son leadership.


La bonne nouvelle est que vaincre la peur qui peut faire perdre ses moyens, captiver ses auditeurs et se faire apprécier, ça s’apprend !

Si vous voulez voir des exemples inspirants d’une présentation en public, vous en trouvez des dizaines sur la chaîne des conférences TED. Les présentations sont passionnantes : je reste souvent scotché devant l’art oratoire du présentateur.

 

Le livre « Comment parler en public » de Dale Carnegie est un grand classique : publié pour la première fois il y a plus de 50 ans, les conseils que l’on y retrouve sont toujours d’actualité.

Ce livre est le résultat de l’expérience et de la connaissance de l’auteur après des dizaines d’années comme professeur de prise de parole en public, et de milliers d’élèves qui ont réussi, grâce à ces enseignements, à faire des énormes progrès dans un délai très court.

 

Il y a un secret qui vous permet d’être immédiatement plus à l’aise quand vous parlez en public.

Il concerne le sujet que vous allez présenter. Le secret est le suivant :

  • Parlez de quelque chose dont vous avez gagné le droit de parler.
  • Parlez de quelque chose qui suscite en vous un vif intérêt.
  • Parlez de quelque chose que vous désirez profondément partager avec vos auditeurs.

 

N’essayez pas à tout prix de parler des grands problèmes de l’humanité, en pensant que les gens vont trouver le sujet intéressant. Privilégiez un sujet dont vous avez gagné le droit de parler parce que vous l’avez étudié en profondeur, ou parce que vous en avez vécu l’expérience directe, qui vous passionne vraiment, et que vous désirez fortement partager avec les autres.

 

Parler de vos propres expériences est la manière plus rapide de développer le courage et la confiance en soi pour prendre la parole en public.

 

Vous êtes déjà prêts en ce moment à donner au moins une dizaine d’excellents discours, des discours que personne d’autre au monde ne pourrait donner parce que personne d’autre n’a eu précisément la même expérience que vous avez eu.

Dans les prochains jours notez quels sont les sujets dont vous êtes déjà prêts à parler, des sujets comme : « le plus grand regret de ma vie », « ma plus grande ambition », et « pourquoi j’ai aimé ou détesté l’école ».

Vous serez surpris de voir combien de discours vous êtes déjà prêts à donner.

 

Voilà 8 principes qui vont beaucoup vous aider pour la préparation de votre discours.

 

1. Prenez des notes synthétiques des choses intéressantes que vous souhaitez mentionner

Voltaire, un de plus grands écrivains du 18ème siècle, se promenait toujours avec un petit cahier dans lequel il notait les idées qui lui traversaient l’esprit pendant la journée.

Notez les anecdotes qui vous ont les plus marqué, et sélectionnez le meilleur pour le partager avec le public.

 

2. N’écrivez pas votre discours

Pourquoi ? Parce que si vous le faites, vous allez utiliser un langage écrit, au lieu d’utiliser un langage simple, colloquial. Et quand vous vous levez pour parler, vous allez probablement chercher de vous rappeler ce que vous avez écrit. Et cela vous empêchera de parler naturellement et avec vivacité.

 

3. Ne jamais jamais mémoriser un discours mot par mot

Si vous essayez de mémoriser votre discours, vous êtes pratiquement sûr de l’oublier.

Et l’auditoire en sera probablement reconnaissant, vu que personne veut écouter un discours artificiel. Et même si vous ne l’oubliez pas, votre discours va résonner comme un exposé appris par cœur. Vous aurez un regard lointain, et votre ton de voix va aussi paraître très distant.

Si vous devez faire un long discours et vous avez peur d’oublier ce que vous voulez dire, prenez de notes synthétiques et gardez-les à la main pour pouvoir leur jeter un coup d’œil de temps en temps.

C’est ce que je fais habituellement.

 

4. Remplissez votre discours avec des illustrations et des exemples

De loin, la manière la plus efficace de rendre un discours intéressant, est de le remplir d’exemples.

Souvent, la difficulté plus grande dans la préparation d’une intervention n’est pas de trouver les idées, mais de trouver les bonnes illustrations qui vont rendre ces idées claires, vivantes, et inoubliables.

Comme disaient les romains : l’exemple enseigne. De plus : c’est la seule chose qui permet d’apprendre.

Des discours brillants sont rapidement oubliés parce qu’ils n’ont pas d’exemples qui permettent de coller à notre mémoire.

 

5. Connaissez beaucoup plus votre sujet de ce que vous pouvez utiliser

Ne vous contentez pas d’une connaissance superficielle du sujet que vous devez présenter. Si vous devez faire un discours de 10 minutes, connaissez suffisamment le sujet pour en parler 2 heures. Si c’est une présentation d’une heure, soyez en mesure de parler du sujet pendant un séminaire de 2 jours.

Documentez-vous, étudiez toutes les sources que vous pouvez trouver sur le sujet.

Devoir garder pour votre présentation que l’essence de votre connaissance vous permettra d’en parler avec confiance, clarté et intérêt.

 

6. Répétez votre discours en conversant avec vos amis

Je ne sais pas vous, mais j’aime beaucoup les « one man show ». Je suis fasciné par la capacité des comiques, Gad Elmaleh ou Florence Foresti par exemple, d’entretenir à eux tous seuls tout un théâtre ou un palais de sport, pendant plus d’une heure, juste avec des mots.

 

Avant de gagner sa place sur scène, chaque blague, chaque réplique est testée et affinée des centaines de fois, dans des petits spectacles ou des petites soirées, avec l’objectif d’identifier celles qui ont la capacité de susciter une bonne réaction du public.

Avant votre présentation, vous aussi vous pouvez tester vos idées et la bonne manière de les véhiculer en discutant avec vos proches. C’est une manière beaucoup plus efficace de préparer un discours que de le répéter en gesticulant devant la glace.

 

7. Plutôt que vous inquiéter de votre performance, trouvez la manière de l’améliorer

Un bon discours n’est pas le résultat des techniques de communication. Quand vous êtes face à un auditoire, et commencez votre présentation, ne pensez plus à votre voix, votre posture, vos gestes. Oubliez tout sauf votre public et ce que vous êtes en train de dire.

Exprimer vos idées et vos émotions devant un auditoire ne nécessite pas des années d’entrainement technique pour être efficace. Tout le monde peut donner un discours magnifique à la maison, quand il est fâché. Ce qui fait un bon discours est une émotion sincère, sentie.

Sa posture corporelle, ses gestes, ne sont que des effets. La cause qui produit ces effets est votre état mental et émotif : si vous rentrez dans le bon état d’esprit, votre communication sera superbe.

 

8. N’imitez pas les autres : soyez vous-mêmes

Avant de devenir un auteur à succès, Dale Carnegie lui-même avait l’idée que pour écrire un excellent bouquin il suffisait de mettre ensemble les meilleures idées de plusieurs grands auteurs. Après un an passé à écrire un livre de cette manière, le résultat était vraiment mauvais : Dale a compris que seulement en étant lui-même, avec tous ses défauts et limitations, il pouvait espérer de toucher son public.

Ne faites pas la même erreur que lui : n’imitez pas les autres. Soyez vous-mêmes.

Votre discours devrait être une partie de vous : il devrait naître de vos expériences, vos convictions, votre personnalité, votre vision du monde. Tirez le meilleur parti de votre individualité.

 

Vous avez maintenant toutes les clés pour prendre la parole en public en étant certains que vous allez laisser une bonne impression à votre audience.

En parlant d’un sujet que vous connaissez en profondeur, grâce à vos études ou vos expériences, dont vous êtes passionnés, et que vous êtes désireux de partager avec les autres, vous pouvez rapidement trouver la confiance en vous pour vous sentir à l’aise devant les autres.

 

Suivez les 8 conseils donnés par Dale Carnegie sur comment parler en public, et vous réussirez à capturer l’intérêt de votre audience en restant vous mêmes.

Quelles sont vos stratégies pour prendre la parole en public ?

Qu’est-ce qui vous aide à être à l’aise dans cet exercice ?

Laissez un commentaire ci-dessous !

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes