Mettez vos finances en pilote automatique : « Devenez Riche » de Michaël Ferrari

La semaine dernière vous avez découvert les premiers conseils de Michael Ferrari issus du livre « Devenez riche : 6 semaines pour améliorer simplement vos finances ! ». Il s’agit des 2 premières étapes indispensables pour créer une relation saine et productive avec l’argent : stopper l’hémorragie et mettre en place votre infrastructure financière.

Rappelez-vous que les bons conseils de Michaël ne sont que ça : des conseils. La personne responsable de vos finances c’est vous : c’est à vous de décider comment gérer votre argent selon votre situation et vos objectifs.

Regardez l’animation :

Préparez-vous à investir

La 3ème étape vous permet de vous préparer à investir.

Si vous avez mis en pratique les conseils de la vidéo précédente, vous êtes déjà très bien parti : vous avez un plan pour réduire vos crédits, vous avez optimisé la gestion de vos comptes, et vous avez démarré un épargne de précaution.

Notez qu’il ne s’agit pas de plan d’investissement ésotérique. Ce qu’il y a à faire est simple et même un peu ennuyeux, mais ne vous détrompez pas : c’est le plan qui marche.

 

Dans la tête de beaucoup de monde, investir veut dire acheter et revendre les bonnes actions au bon moment, suivre au jour le jour les indices boursiers, ou alors déceler les bonnes affaires avant tout le monde. Cela peut être adapté pour les professionnels de la finance, ou pour quelques amateurs passionnés et aguerris, mais ce n’est pas la manière dont les gens communs, comme vous et moi, vont investir.

 

Il y a 2 freins principaux qui font que les gens n’investissent pas :

  • ne pas savoir comment s’y prendre
  • et avoir peur de perdre l’argent investi.

Pourtant, investir avec un horizon long terme est le moyen le plus probable de s’enrichir.

Comme toujours sur les marchés financiers, les placements seront soumis aux aléas du marché, à la hausse comme à la baisse.

Mais vos investissements ne doivent pas dépendre des évolutions quotidiennes de la Bourse ; la meilleure chose à faire reste d’investir une partie de votre épargne sur le long terme, et de commencer le plus tôt possible.

S’enrichir va se faire petit à petit, et nécessite de discipline plutôt que d’intelligence.

 

Quel que soit votre niveau de revenu, l’essentiel est d’avoir un plan à suivre, et de le mettre en pratique. Ce plan vous permettra de savoir quoi faire sans vous poser à chaque moment dix milles questions à propos de votre argent.

Vous serez confiants puisque vous serez au contrôle de vos finances.

Pour être viable sur le long terme, ce plan doit être simple à mettre en œuvre et demander peu de temps dans sa gestion quotidienne ; et en même temps il doit faire bien fructifier votre épargne.

 

Les 5 phases de l’investissement

Voilà 5 phases à suivre de manière systématique, l’une après l’autre, pour investir.

Pas grave si vous n’arrivez pas tout de suite à l’étape 5. Vous pouvez être fier de chaque petit pas sur ce chemin !

  1. D’abord, si vous avez des dettes, remboursez-les activement comme vous avez appris dans la vidéo précédente.
  2. Ensuite, ajustez votre niveau de vie à vos revenus. Du côté des dépenses, une fois que vous avez atteint un style de vie qui vous convient, sans dépenser de l’argent inutilement, il ne faut pas chercher de petites économies au supermarché. Ce n’est pas dans votre cadi des courses que votre plan financier va réussir ou échouer. Il est plus intéressant de se concentrer sur comment augmenter ses revenus. Travailler plus longtemps est souvent la première chose qui vient à l’esprit, mais ce n’est pas l’approche plus efficace puisqu’elle est intrinsèquement limitée : il n’y a que 24 heures dans une journée ! Il vaut mieux chercher à augmenter la valeur de son travail pour son entreprise ou ses clients. Cela permet de faire évoluer son revenu sans limitations externes et indépendamment du temps travaillé.
  3. Ensuite, constituez une épargne de précaution. Avant d’investir sur le long terme, cumulez l’équivalent de 6 mois de salaire (ou du revenu du ménage) sur vos livret A ou LDD. Cet argent doit être rapidement disponible pour faire face sereinement aux imprévus, comme des travaux à la maison ou une réparation pour la voiture.
  4. Ensuite, profitez des placements «  aidés  ». C’est le cas du Plan d’épargne entreprise et le PERCO, deux supports pour lesquels votre entreprise verse des abondements en supplément de vos versements. Ils bénéficient aussi de coûts de gestion faibles et d’avantages fiscaux. Maîtriser ces supports signifie utiliser au maximum l’abondement de l’entreprise. Deux autres supports intéressants grâce à leurs avantages fiscaux sont le Plan d’Epargne en Action, ou PEA, et l’assurance vie.
  5. La toute dernière marche à franchir, l’investissement, sera le sujet central de la prochaine vidéo.

 

A ce stade, normalement, vous avez déjà ouvert un livret d’épargne comme le LDD et le livret A, et vous avez commencé à l’alimenter.

C’est le moment d’ouvrir un compte d’investissement, comme l’assurance vie ou le PEA, même si vous n’avez que 50 euros pour commencer.

 

Créez un plan de dépenses intelligentes

La 4ème étape consiste à prendre conscience de vos dépenses, et de les orienter là ou vous le souhaitez.

Il ne s’agit pas d’étudier dans le détail chaque centime que vous dépensez, et créer un budget auquel vous devrez vous tenir tous les jours de votre vie. Comme d’habitude, il vaut mieux faire simple et viser une solution pratique.

 

Celle proposée par Michaël est de créer un plan de dépenses intelligentes. Ce plan consiste à décider à l’avance où doit aller votre argent, selon vos revenus et vos envies. Il n’est pas question de vous priver, en réduisant drastiquement toutes vos dépenses.

Il s’agit plutôt de choisir ce qui est important pour vous, ce à quoi vous souhaitez consacrer beaucoup d’argent, de ce qui ne l’est pas et que vous pouvez économiser.

 

Un plan de dépenses intelligentes se compose de quatre catégories :

  • Les dépenses fixes, comme le logement, le transport, l’alimentation, les impôts… Cette catégorie devrait représenter de 50 à 60% de votre salaire. Pour avoir une bonne idée à combien ces dépenses s’élèvent, parcourez vos relevés de comptes sur les 2 ou 3 derniers mois. Ajoutez encore 15  % pour les dépenses imprévues.
    Soustrayez le total de votre salaire : vous saurez combien il vous reste pour les autres catégories.
  • L’épargne de précaution et celui pour vos objectifs à court et à moyen terme, comme les vacances ou l’achat d’une maison. Ici un bon repère est de 5 à 10% de votre revenu. Anticiper les grosses dépenses, comme un mariage ou l’apport pour un achat immobilier, est un excellent moyen pour gérer vos finances.
  • L’investissement, l’argent que vous placez sur le long terme sur votre Assurance-vie, PEA, PEE, ou Perco. Cette catégorie représente environs 15  % de votre salaire.
  • Et pour finir : les dépenses pour vous faire plaisir. Le 20 à 35% restants peuvent payer vos plaisirs : dîners, cinéma, vêtements, chaussures, etc. Vous pouvez dépenser cet argent en toute bonne conscience puisque vous vous êtes déjà occupé de votre épargne et vos investissements.

 

Si vous devez modifier vos habitudes pour mettre en pratique votre plan de dépenses intelligentes, commencez dès aujourd’hui par un changement si petit que vous ne le remarquerez même pas. Progressez ensuite graduellement vers votre plan.

 

Automatisez vos finances !

La 5ème étape consiste à automatiser tout le système vu jusqu’ici.

Si vous pensez de suivre l’utilisation de votre argent toutes les semaines, et d’allouer manuellement les montants à chaque catégorie de votre plan, vous n’y arriverez pas. Soyons lucides : suivre un budget est vraiment rébarbatif, et compter uniquement sur sa discipline ne porte pas très loin.

 

Une meilleure approche est de faire travailler ensemble et automatiquement tous les comptes que vous avez ouverts.

Avec un peu de travail au départ, vous pouvez mettre en place des versements automatiques qui prélèvent de l’argent sur le compte qui reçoit votre salaire, et qui le distribuent automatiquement sur vos comptes d’épargne, d’investissement et pour vos dépenses.

 

Quand cela est fait, vous ne pensez plus à comment repartir votre argent : c’est le système automatique qui le fait pour vous.

Il devient même difficile d’éviter les contributions à vos différents comptes, tout simplement parce que vous n’aurez plus le courage d’arrêter ce qui est en place.

«  Mettre en place et ne plus y penser  » est le credo de Michaël pour un système de finances personnelles.

 

Arrivé jusqu’ici, vous avez fait une grande partie du chemin vers la richesse.

Vous avez pris des décisions essentielles pour vos finances : rembourser vos crédits, créer votre infrastructure financière et votre plan d’épargne, choisir votre plan de dépenses intelligente.

Vous avez mis tout cela en pilote automatique.

Il ne vous reste qu’une étape : investir. Nous verrons cela la semaine prochaine.

 

Est-ce que vous êtes passé à l’action pour mettre en place ces conseils ?

Quel est votre frein principal ?

Laissez un commentaire ci-dessous !

 

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes