Les caractéristiques de la voie rapide : The Millionaire FastLane de M.J DeMarco

Dans la vidéo précédente dédiée au livre « the Millionaire Fastlane », vous avez découvert que s’enrichir correspond à un voyage en autoroute. Selon la stratégie financière suivie, on voyage sur la bande d’arrêt, sur la voie lente ou sur la voie rapide. Dans cette vidéo, je vais vous présenter les caractéristiques de la Millionaire Fastlane.

Regardez l’animation :

 

Les connaître vous permettra de l’identifier quand vous allez la croiser.

La voie lente, la route recommandée par les experts vers la richesse, présente selon l’auteur plusieurs inconvénients. Les principaux sont :

  • le temps très long (40 ou 50 ans) avant de pouvoir cueillir les fruits
  • les limites intrinsèques sur les augmentations de salaire et sur les intérêts de son capital
  • le manque de contrôle direct sur ces mêmes variables (notre salaire et les intérêts)

Créer son business pour voyager sur la voie rapide doit corriger ces faiblesses.

 

Pour fonctionner au maximum de son potentiel, votre business doit satisfaire 5 commandements.

S’il n’est pas obligatoire que les 5 soient simultanément satisfaits, chaque exception réduit considérablement la vitesse à laquelle vous voyagez.

 

Le premier commandement est celui du besoin

Beaucoup de monde lance son business avec en tête l’objectif de gagner de l’argent, et en se basant sur ce qu’il se faire ou ce qu’il aime faire. Il s’agit là de raisons égoïstes, centrées sur le créateur du business.

En réalité, le seul moyen de créer un business sain, qui va perdurer et prospérer dans le temps, est de se focaliser sur le besoin de ses clients.

Une fois identifié un besoin non satisfait, ou partiellement satisfaits, il faut décider de ce qu’il faut faire pour l’adresser correctement. Ensuite, toute l’attention doit être portée à l’exécution, à la mise en place des actions nécessaires pour remplir le besoin.

La quantité d’argent que vous allez gagner n’est que le reflet de la valeur que vous apportez aux autres.

Quel type de besoin vous pouvez satisfaire ? Voilà quelques exemples : aidez vos clients à résoudre un problème ; éduquez-les ; faites les sentir mieux, simplifiez-leur la vie ou aidez-les à réaliser leurs rêves.

 

Le deuxième commandement est celui de l’entrée

Moins les barrière à l’entrée d’un business sont élevées, plus la concurrence sera forte.

Si le domain que vous avez choisi nécessite peu de compétences et peu de capital pour se lancer, vous risquez de trouver beaucoup de monde qui essaie de faire fortune dans ce même business. Cela crée une saturation d’offre et, par conséquence, des prix aggressifs et des volumes des ventes plus faibles.

Un signe clair que les barrières à l’entrée sont faibles est que tout le monde est en train de faire comme vous.

Si vous décidez de rentrer dans un business qui ne respecte pas le commandemment de l’entrée, vous devez être exceptionnels : c’est le seul moyen de résister à la concurrence.

 

Le troixième est le commandement du contrôle

Vous êtes au volant de votre business si vous avez le plein contrôle sur chacun des aspects de votre activité.

Par exemple, si vous avez un site Internet dont la source de trafic dépend exclusivement de Google, vous n’êtes pas complétement aux commandes. Du jour au lendemain, un changement dans les algorithmes de recherche peut faire couler votre entreprise (c’est déjà arrivé).

En acceptant de perdre une partie de contrôle, vous remettez votre destin financier dans les mains de quelqu’un d’autre, et vous limitez la richesse que votre business peut générer.

La création et l’innovation sont au coeur de la valeur générée par une entreprise ; si vous voyagez en passager, et non pas en conducteur, vous ne faites que vendre et gerer. Vous renoncez ainsi à une grosse partie de la valeur.

 

Le quatrième est le commandement de l’échelle

Ne pas respecter ce commandement corréspond à mettre en place un limitateur de vitesse vers la richesse. Est-ce que votre activité a une portée locale, régionale, nationale ou même mondiale ?

D’après l’équation financière de la Fastlane, les gains sont égaux au bénéfice unitaire fois le nombre de produits ou de services vendus.

Prenons l’exemple d’un kiosque de journaux dans un petit village. Il rencontre une double limitation : d’abord le nombre potentiel d’unités vendues est limité aux nombre d’habitants. Ensuite le bénéfice unitaire : impossible d’envisager une marge de 100€ sur un quotidien.

L’extrême opposé est Amazon, qui a une clientèle planetaire, et qui propose des produits jusqu’à quelques milliers d’euros.

 

Le cinquième et dernière commendement est celui du temps

Votre business doit tourner indépendemment de votre temps de travail. La plupart des entrepreneurs ne respectent pas ce commandement.

Attirés par l’idée de devenir leur propre patron, ils échangent un emploi de 8 heures par jour, 5 jours par semaine, avec une activité certe autonome mais qui demande 12 heures de travail par jour, 6 jours par semaines, et qui donne un revenu à peine supérieur à un salaire.

Mais même si le retour d’argent est important, le temps reste la ressource plus précieuse que l’on possède : il est indispensable de la protéger. Il faut donc créer un système qui permet à votre business d’opérer même en votre absence, grâce à l’automatisation ou au temps d’autres personnes.

 

Le business est un jeu d’échec

La plupart des entrepreneurs voient leur activité comme un jeu de dames. Ils ne connaissent et n’utilisent qu’un seul mouvement possible : le prix.

Mais faire bien fonctionner son business est comme jouer aux échecs. Vous avez à disposition des pièces différentes (le roi, la dame, les pions, etcetera), chacune avec ses cractéristiques et ses avantages.

 

  • Les idées sont les pions du jeux : elles sont souvent mises en avant, mais toutes seules elles ont très peu de valeur. Ce n’est qu’en les mettant en oeuvre, en passant à l’action, que leur potentiel se trasnforme en valeur réelle.
  • Le roi de votre business est l’exécution. Une idée représente un simple événement ; l’exécution est le processus de votre activité. Une idée brillante non exécutée peut valoir 100 ou 200 euros. Une idée moyenne executée brillament, peut valoir 100 ou 200 millions d’euros. C’est pour cette raison que vous devez vous concentrer très forement sur l’exécution !
  • Le service client est le fou de votre business. Jusqu’à l’arrivée des nouveaux géants d’internet, le service client était considéré comme un coût, et l’expérience que nous pouvions avoir était très mauvaise. Dans les dernières années, les entreprises innovantes l’ont mis au centre de la valeur qu’elles proposent, et elles ont obligé tous les autres acteurs à s’aligner à ces nouvelles pratiques. Amazon est à nouveau une référence (livraison rapide, remboursements simples) : cela lui permet de ne pas s’aligner sur les prix les plus bas.
  • Les personnes qui travaillent avec vous : vos collaborateurs, vos partenaires correspondent à la tour. Si vous laissez entrer des escrocs dans votre tour, ce sera bien plus compliqué protéger le roi. La personnalité et le comportement de vos collaborateurs vont, directement ou indirectement, impacter l’expérience que vous donnez à vos clients. Un service client excellent rattrapera facilement quelques lacunes dans les fonctionnalités de votre service. Mais les meilleures fonctionnalités du monde auront du mal à réparer les dommages d’un service client médiocre. Quand vous choisissez les personnes avec qui vous travaillez, faites-le toujours dans le bon ordre : vérifiez d’abord, faites confiance ensuite.
  • Le produit ou le service que vous vendez est votre chevalier. S’il est le fruit d’une démarche égocentrique, faites uniquement pour satisfaire les envies de celui qui l’a créé, il n’apportera aucune valeur. Si au contraire il est le résultat d’une démarche altruiste, orientée à satisfaire les besoins de vos clients, il apportera une énorme force à votre business.
  • Le dernier rôle, celui de la dame, est assuré par le marketing. Souvent aux échecs, si vous perdez la dame, vous allez perdre le jeu. Un marketing réussi transforme votre business dans une marque. Vous offrez plus qu’un produit ou un service à vos clients, vous leur offrez des valeurs, une expérience unique. Créer une marque est ce qui permet de passer du jeu de dames, basés uniquement sur le prix, au jeu des échecs, ou vous disposez de plusieurs pièces. Pour vous différencier de vos concurrents, vous devez identifier quelle est la valeur unique et différenciante que vous souhaitez proposer à vos clients. Vous devez organiser toute votre communication autour de cette proposition, et organiser votre exécution de manière à tenir votre promesse.

 

Dans cette vidéo vous avez découvert quels sont les 5 commandements que votre business doit respecter pour garantir votre succès sur la voie rapide, ainsi que l’ensemble des pièces dont vous disposez pour rendre votre business assez robuste et puissant pour atteindre rapidement votre destination.

 

Est-ce que l’auteur vous a convaincu des avantages de la voie rapide ?

Comment allez-vous procéder pour passer à la vitesse supérieure et joindre la Fastlane ?

Laissez un commentaire ci-dessous!!

 

 

 

privacy pas de spam sur Mind Parachutes